complexe copie

« La musique adoucit les moeurs » dit l’adage. Oui, mais peut-elle guérir ?

Eden Bellwether,jeune étudiant au King’s College de Cambridge, en est persuadé et il entend bien le prouver . Il « répare » ainsi la jambe de sa soeur  violemment percutée par une voiture puis il tente ensuite de s’attaquer à une pathologie plus sérieuse :Herbert Crest,psychologue renommé atteint d’une tumeur au cerveau .

Autour du personnage d’Eden gravitent une bande de jeunes gens issus de familles aisées  qui étudient eux aussi dans les collèges prestigieux de Cambridge . Oscar, aide-soignant dans une maison de retraite intègre ce petit groupe grâce à Iris, la soeur d’Eden dont il est tombé amoureux . Très vite, le jeune homme se rend compte qu’Eden est capable de mettre en danger la vie des autres .Il tentera alors de démontrer que le jeune musicien prodige  est ce que l’on appelle en psychologie une Personnalité Narcissique qui ne ressent aucune empathie pour ceux qui l’entourent …

Lorsque j’ai rencontré Benjamin Wood,l’auteur du roman, j’ai tout de suite eu envie d’acheter le livre . D’une part c’est un jeune homme charmant qui parle très bien de son livre  ( si, si, je l’ai écouté, je n’ai pas fait que le regarder, je vous vois venir!) et d’autre part ce roman est édité chez Zulma dont j’affectionne les couvertures colorées . Bon, j’avoue qu’après, j’ai un peu hésité à commencer ma lecture car je savais que j’allais y passer du temps et que ma PAL n’allait pas bouger pendant un petit moment …

J’ai bien aimé ce roman : les personnages sont tout à fait crédibles : Eden est insupportable de suffisance et d’arrogance, Oscar est touchant dans son désir d’avoir accès à autre chose que ce à quoi son petit milieu le destinait .Il est finalement le seul, dans cette bande de jeune gens à voir la réalité en face et à percevoir  qu’Eden est certes un génie dans le domaine musical mais aussi un monstre qui va les mener à la catastrophe .

L’écriture est parfaitement maîtrisée, les situations tout à fait plausibles et les rebondissements ne manquent pas c’est pourquoi je ne serais pas surprise que ce roman soit un jour adapté au cinéma .

Un petit bémol cependant, j’ai trouvé que le seconde partie comportait des longueurs c’est pourquoi je ne placerait pas ce livre dans la catégorie des coups de coeur .

Le Complexe d’Eden Bellwether – Benjamin Wood – 495p.  🙂 🙂 🙂

 

Publicités